cette image représente le logo du formateur indépendant André Debaisieux

FORMATEUR DIGITAL WEB INDÉPENDANT

Le tableau de bord regroupe différentes informations qui vous permettront d’avoir une vision globale de ce qui se passe sur votre blog.

Elle donne accés à des fonctions importantes pour notamment créer une nouvelle page, un nouvel article ou encore gérer vos commentaires. Cette page est paramétrable afin d'afficher les informations les plus utiles. > bouton

: "Options de l’écran".

 

Publier des articles : Les fonctions de l’éditeur de texte

L'éditeur TinyMCE débarque en décembre 2005 dans le logiciel Wordpress facilitant et améliorant la rédaction des billets pour son blog. C'est un éditeur de texte classique avec en plus des options propres aux pages Web :

l’ajout de photos cliquables, de liens vers des sites externes, la diffusion de vidéos, de musique et même le téléchargement de fichiers.

 

L'éditeur de texte est Wysiwyg, c’est à dire que les différentes mises en forme appliquées seront directement visibles.

L’éditeur s’ouvre automatiquement lorsque vous créez ou modifiez un article.

Pour créer un article :

soit cliquer sur "Créer" puis Article,

soit sélectionner dans le Tableau de bord, Articles puis Ajouter.

L’éditeur gère les principaux attributs de texte.

Ces attributs (gras/italique...) peuvent être appliqués de deux manières : en sélectionnant d’abord l’attribut puis en tapant le texte, ou en sélectionnant le texte puis en cliquant sur l’attribut.

Les trois premières icônes de la première ligne permettent respectivement de passer en gras, en italique ou de barrer le texte.


Le soulignement est à rechercher dans la seconde ligne, deuxième icône. Le menu déroulant « Format » de la seconde ligne permet de choisir parmi différents formats préétablis :

paragraphe standard, adresse ou titres de différentes tailles.

L’éditeur n’offre pas d’autre moyen de moduler la taille des caractères. La couleur est gérée par la quatrième icône de la seconde ligne : sélectionnez une couleur prédéfinie ou cliquez sur « Plus de couleurs » pour un choix libre. Pour supprimer la mise en forme d’un texte, sélectionnez le puis cliquez sur l’icône gomme de la seconde ligne. 

Anatomie du tableau de bord‌

La bibliothèque de médias

Depuis la version 2.5, WordPress possède une bibliothèque de médias qui vous permet de transférer tout type de fichier média depuis votre ordinateur sur le serveur, mais aussi de les gérer directement à partir de l’interface d’administration de WordPress. Et c’est le gros avantage par rapport aux méthodes utilisées par les éditeurs de texte.

On gérer cette bibliothèque via la page "Médias" > "Bibliothèque". Pour chaque média, vous pourrez visualiser le ou les articles dans lesquels il est présent.

Les médias sont affichés du plus récent au plus ancien Vous avez à disposition 2 types d'affichage :

En liste (auteur + attaché à) En grille

2 types de filtres :

Par type de média

Par date de publication

ou encore via un formulaire de recherche.

La possibilité de les supprimer en masse.

En cliquant sur un média une fenêtre s'affiche avec les détails du fichier et la possibilité de le modifier. 

Les pages

Définition


Anatomie du tableau de bord‌

Une page WordPress est considérée comme un élément statique du blog, en dehors du flux chronologique. :

page contact, à propos, prestations, galerie...

A contrario les articles sont des éléments dynamiques car ils alimentent le site de contenu frais prisés par les moteurs de recherche.

Les Pages n'existaient pas avant la version 1.5 de WordPress. 

Options de l’écran

Cliquez ce menu contextuel pour afficher les options propres à l'édition d'une page statique.

Anatomie du tableau de bord‌

Comme pour les articles il y'a différentes options telles que "image à la une", "champs personnalisés", "gestion des commentaires", ainsi que le choix de l'auteur de la page. Ces options dépendent du thème utilisé.

Mais la création de page a également ses propres spécificités :

  • Les Pages peuvent être organisées en Pages et SousPages, être hiérarchisées mais également ordonnées selon l'ordre qui vous conviendra.

 

Option (selon le thème) Choix du "Modèle de page". Vous pouvez assigner à votre page un "modèle de page" fourni par le thème ou bien créée par vos soins. 

Les commentaires


Anatomie du tableau de bord‌

Dans le panneau "Commentaires", vous pouvez modifier ou effacer les commentaires associés à vos articles. Les règles d’autorisation d’écriture et de modération des commentaires sont établies dans le panneau réglages > discussion.

Les commentaires sont une caractéristique des blogs permettant aux lecteurs de répondre aux Articles.

Les commentaires peuvent être contrôlés et régulés avec des filtres pour le langage et le contenu, et parfois être mis en attente d’approbation avant d’être visibles sur le site web.

C’est très pratique pour traiter des Spams de Commentaires.

En attente de modération

Anatomie du tableau de bord‌

Le Sous Panneau "en Attente" gère les commentaires qui doivent être modérés. Ce sont les commentaires que WordPress a identifié comme des commentaires pouvant être des spams (voir le SousPanneau Discussion). De tels commentaires ne sont pas visibles sur votre site jusqu’à ce que vous les approuviez.

L'onglet de ce sous panneau vous indique combien de commentaires WordPress a mis en attente de modération. 

  • Paramètres de discussion :

    Réglages → discussions

    C'est ici que l'administrateur décide si les commentaires sont autorisés, si pingbacks et trackbacks sont acceptables, et ce qui constitue le spam de commentaires.

    Sur cet écran, vous contrôlez également les circonstances dans lesquelles votre blog vous envoie un email de notification de certains événements sur votre site. 

    Anatomie du tableau de bord‌

  • Réglages par défaut des articles

    Ces paramètres pourront être modifiés pour chaque article.

    ✔ Tenter de notifier les blogs liés à de l'article

    Si vous cochez cette case, WordPress va envoyer un ping vers un site ou un article que vous avez lié à votre post.

    Votre mention de leur site ou de l'article apparaîtra dans la section des champs personnalisés de leur site, si ce site permet les pingbacks.

    La notfication se produit pendant le processus de publication de votre article.

    ✔ Autoriser les notifications de liens d'autres blogs (Pingbacks et trackbacks)

    Cochez cette case pour que WordPress accepte ou refuse les pings d'autres sites qui peuvent référencer votre site ou un article sur votre site. Si cette case est cochée, pingbacks et trackbacks apparaîtront dans la section des champs personnalisés de vos messages.

    ✔ Permettre aux gens de poster des commentaires sur les nouveaux articles

    Cochez cette case si vous souhaitez autoriser les commentaires de vos articles. 

  • Autres réglages de commentaires

    ✔ Commentaire auteur doit remplir nom et email

    Cochez cette case comme un moyen de forcer les spameurs à faire un peu de travail supplémentaire.

    En réalité, le nom et l'adresse email ne sont vérifiés en aucune manière avant la soumission du commentaire.

    La plupart des intervenants légitimes sont disposés à remplir un nom et adresse e- mail.

    ✔ Les utilisateurs doivent être enregistrés et connectés pour commenter

    Plus sélectif, seul les utilisateurs enregistrés et connecté pourront écrire des commentaires sur votre site.

    ✔ Fermer automatiquement les commentaires pour les articles vieux de plus de [X] jours

    Cochez la case et entrez le nombre de jours (par exemple 14 jours) afin que plus aucun commentaires ne soient acceptés.

    ✔ Activer les commentaires imbriqués jusqu’à [X] niveaux de profondeur

    Cochez cette case pour activer le fil des commentaires, puis à partir de la liste déroulante, sélectionnez le nombre de niveaux de profondeur (maximum de 10 niveaux).

    Notez que le thème doit être spécialement codé pour afficher correctement les commentaires imbriqués.

    ✔ Diviser les commentaires en pages, avec [X] commentaires de premier niveau par page et la "première/dernière" page affichée par défaut.

    Les commentaires doivent être affichés avec le plus "ancien/récent" en premier.

    Cochez cette case pour afficher les commentaires dans un format divisé en page avec le nombre de commentaires par page souhaité. 

  • Notifications des messages

    ✔ M’envoyer un message lorsque

    Ces deux paramètres vous permettent de contrôler le moment où les auteurs et les administrateurs reçoivent une notification lorsque des commentaires ont été fait.

    ✔ Avant la publication d’un commentaire

    Ces paramètres vous permettent plus de contrôle sur les instances de quand et comment les commentaires sont affichés.

    ✔ Le commentaire doit être approuvé manuellement

    Sélectionnez cette option pour forcer les commentaires à être approuvés par un administrateur du blog.

    ✔ L’auteur d’un commentaire doit avoir déjà au moins un commentaire approuvé

    Cochez la case pour s'assurer que les commentaires ne sont affichés que si l'adresse électronique de l'auteur du commentaire correspond à l'adresse d'un commentaire déjà approuvé, sinon, le commentaire est tenu à la modération. 

  • La modération des commentaires

    Dans cette section vous spécifiez des options pour vous aider à composer avec le spam de commentaires.

    Tenir un commentaire dans la file d'attente si elle contient [X] ou plusieurs liens

    (Une caractéristique commune au spam de commentaires, c'est le grand nombre de liens hypertexte.)

    Lorsqu’un commentaire contient l’un de ces mots dans son contenu, son nom, son adresse web, son adresse de messagerie, ou son IP, celuici est retenu dans la file de modération. Un seul mot ou une seule IP par ligne. Cette fonction reconnaît l’intérieur des mots, donc « press » suffira pour reconnaître « WordPress ».

    Dans cette boîte de texte, vous pouvez ajouter vos propres mots de spam qui filtrent les commentaires quand ils sont postés.

    ✔ Commentaires Blacklist liste noire

    Lorsqu’un commentaire contient l’un de ces mots dans son contenu,

    nom, adresse web, adresse de messagerie, ou IP, le marquer comme indésirable. Toujours un seul mot ou IP par ligne.

    Cette zone de texte agit de la même façon que "Lorsqu’un commentaire contient l’un de ces mots ..." excepté pour les commentaires qui correspondent à ces mots seront placés dans les indésirables sans avertissement.

    ✔ Avatars

    Les avatars sont de petites vignettes qui s’affichent à côté de votre nom ou de votre commentaire.

    Pour protéger les plus jeunes publics, vous pouvez décider d’afficher sur votre blog les avatars qui sont visibles par tous, et refusés ceux qui sont réservés aux personnes de plus de 17 ans.

    Les avatars peuvent être créés sur des sites spécialisés ou des plugins wordpress 
    Anatomie du tableau de bord‌

  • Utilisateurs : rôles et permissions

    Description


    Anatomie du tableau de bord‌

  • Le système de Rôles a été mis en place pour donner au propriétaire du blog la possibilité de contrôler et de déterminer ce que chaque utilisateur peut ou ne peut pas voir sur le blog.

    Un propriétaire de blog doit gérer et autoriser les accès à plusieurs fonctions comme la rédaction et l'édition de billets, la création de pages, la gestion des liens, la création des catégories, la modération des commentaires, la gestion des plugins, la gestion des thèmes, et la gestion des autres utilisateurs.

    Cet outil offre au propriétaire du blog, la possibilité d'attribuer un rôle à un utilisateur.

    Sous WordPress, il existe cinq différents types d’utilisateurs qui ont des rôles et donc des droits ou "permissions" différents. Ces différents rôles sont :

    ➔ abonné ;

    ➔ contributeur ;

    ➔ auteur ;

    ➔ éditeur ;

    ➔ administrateur.

    Voici un tableau récapitulatif des différentes actions qui leur sont attribuées. Rôles et permissions des différents utilisateurs :

    Action

    Abonné -

    Contributeur-

    Auteur-

    Éditeur-

    Administrateur

    Écrire un article

     

    X

    X

    X

    X

    Publier un article

       

    X

    X

    X

    Écrire une page

         

    X

    X

    Gérer TOUS les articles

         

    X

    X

    Gérer SES articles

       

    X

    X

    X

    Gérer les pages du blog

         

    X

    X

    Gérer les catégories

         

    X

    X

    Importer base de données

           

    X

    Exporter base de données

           

    X

    Gérer TOUS les commentaires

         

    X

    X

    Gérer SES commentaire

       

    X

    X

    X

    Modérer les commentaires

         

    X

    X

    Laisser des commentaires

    X

    X

    X

    X

    X

    Gérer la blogoliste

         

    X

    X

    Gérer les thèmes

           

    X

    Gérer les plugins

           

    X

    Gérer les utilisateurs

           

    X

    Gérer les options

           

    X

    Le rôle d'Administrateur englobe toutes les tâches qu'il est possible d'effectuer sous WordPress.

    A l'inverse, le rôle d'Abonné permet uniquement l'écriture de commentaires. 

  • Créer un nouvel utilisateur

    Pour créer un utilisateur en tant qu’administrateur, vous devez vous rendre sous l’onglet Utilisateurs > Ajouter.

    il y aura trois informations obligatoires : l’identifiant, l’adresse email et le mot de passe.

    Anatomie du tableau de bord‌

    Ensuite vous allez devoir attribuer un rôle à chacun de vos nouveaux utilisateurs en fonction des droits que vous souhaitez leur conférer.

    il est tout à fait possible d’autoriser n’importe quel visiteur à s’enregistrer, si vous souhaitez qu’un utilisateur soit connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

    Pour autoriser ces inscriptions, vous devez au préalable en faire le paramétrage dans l’onglet Réglages -> Général.

    Inscription : "Tout le monde peut s’enregistrer". le rôle choisi par défaut par WordPress est abonné ce qui convient dans la majorité des cas. 

  • Les différents réglages du blog

    D'autres paramètres qui n’ont pas encore été évoqués jusqu’ici mais essentiels au bon fonctionnement de votre blog se paramètrent dans l’onglet Réglages.

    Options générales


    Anatomie du tableau de bord‌

  • ✔ Titre et description du blog

    Au moment de l’installation de WordPress, vous avez dû choisir un titre pour votre blog. Si vous souhaitez le modifier, c’est ici que vous le ferez. Vous allez également en profiter pour donner un slogan, une description de votre blog.

    ✔ Adresse web de WordPress (url) et adresse web du site (url)

    WordPress vous donne la possibilité de positionner vos fichiers WordPress à une adresse différente de celle du site. Si vous avez gardé le dossier wordpress tel que vous l’avez téléchargé, vous devriez avoir une

    URL de blog de cette forme : www.exemple.fr/wordpress.

    Mais vous pouvez placer l’adresse de votre site à un autre endroit de votre serveur, à sa racine, par exemple, c’est à dire sous la forme

    www.exemple.fr, tout en laissant les fichiers sous le dossier wordpress. Tout est expliqué dans le codex wordpress en français donner à wordpress son propre dossier. (http://codex.wordpress.org/fr:Donner_

    %C3%A0_WordPress_son_Propre_Dossier) Mais pour ça un certain nombre de modifications sont à entreprendre

    (déplacer le fichier index et modifier le .htacess...)

    Cette manipulation peut s'avérer compliquée, il est donc préférable d'extraire les fichiers du dossier wordpress directement à la racine de son serveur ou d'indiquer à partir de son hébergeur le pointage du domaine vers ce dossier wordpress.

    ✔ Adresse email

    adresse email utilisée pour l’administration du site : par exemple pour la notification de l’inscription d’un nouvel utilisateur.

    ✔ Inscription et rôle

    permet l’inscription des internautes sur votre blog, rôle définit quel niveau d’utilisateur est attribué aux nouveaux inscrits

    ✔ Langue définit la langue principale de votre site

    ✔ Dates et horaires Le format de date proposé par défaut correspondra normalement à vos besoins. 
    Anatomie du tableau de bord‌

  • Options d’écriture

    ✔ Catégories et Format par défaut des articles

    Vous définissez ici la catégorie et le format par défaut utilisé lorsque vous oubliez de le mentionner au moment de la publication de vos articles.

    ✔ Envoi d'article par email

    Pour publier des articles directement à partir d’un email, vous devez renseigner les différentes informations de l’adresse email utilisée :

    ➔ Serveur email + port ;

    ➔ Identifiant ;

    ➔ Mot de passe ;

    ➔ Catégorie par défaut à attribuer aux billets arrivant par email.

    Ainsi, lorsque vous rédigerez des messages destinés à l’adresse email paramétrée cidessus, ils seront automatiquement mis en ligne, dans la catégorie définie par défaut.

    ✔ Services de mise à jour

    Des moteurs de recherche pour les blogs proposent les derniers articles parus. C’est le cas de services tels que Google Blog Search ou Technorati.

    Vous pouvez renseigner les adresses web de ces services pour les prévenir que vous avez publié un nouvel article.

    Par défaut, WordPress inclut l’adresse de pingomatic (http://rpc.pingomatic.com/), qui est un service qui va informer toute une série de moteurs de recherche que vous avez publié un nouvel article. 

    Anatomie du tableau de bord‌

  • Options de lecture

    ✔ La page d’accueil affiche

    Vous choisissez ici la page d’accueil de votre blog. Par défaut, cette page est celle qui affiche les derniers articles.

    Mais vous avez la possibilité de désigner une autre page de votre blog comme page d’accueil de votre site web.

    Cela peut être une page de présentation par exemple, et ainsi le blog devient une page parmi d’autres sur le site.

    Comment procéder ? En fait, vous allez choisir quelle page sera votre page d’accueil et laquelle accueillera les articles.

    Prenons un exemple. Admettons que vous souhaitiez présenter votre site sur votre page d’accueil et avoir une autre page dédiée à vos articles. Vous saisissez vos différentes informations sur votre page À propos et c’est elle que vous allez choisir pour être la "page d’accueil" de votre blog. Vous allez également créer une nouvelle page, qui s’intitulera Articles et que vous choisirez comme page des articles.

    Vous avez maintenant une page d’accueil qui est une page statique, qui reprend le contenu de la page À propos, et vous avez une nouvelle page, intitulée Articles, qui vous donne accès à l’ensemble de vos articles.

    ✔ Les pages du site doivent afficher au plus

    La page d’accueil de votre blog compte par défaut dix articles. Vous avez la possibilité d’en afficher plus ou moins selon vos envies et vos besoins.

    ✔ Les flux de syndication affichent les derniers

    Si votre blog a du succès, il sera lu par un grand nombre de personnes via un lecteur de flux RSS. Il est conseillé de ne pas modifier cette option.

    ✔ Pour chaque article d’un flux, fournir

    soit le texte complet de l’article ou le résumé (excerpt) si celui-ci est saisi.

    ✔ Visibilité pour les moteurs de recherche

    c’est ici que l’on définit si le site doit être indéxé par les moteurs, cette option est choisie à l’installation de wordpress (attention, même sur non, le site peut tout de même être trouvé par certains robots 

    Anatomie du tableau de bord‌

  • Modifier la structure des permaliens

    Chacun de vos articles a une URL. Cette adresse est ce qu’on appelle un permalien. Et ce permalien peut prendre des formes différentes.

    Par défaut, WordPress propose la structure de permalien suivante : http://www.exemple.fr/?p=123 qui vous donne l’adresse du blog, puis l’identifiant de l’article en question, ici 123, "p" correspond à post et pour page on a "page_ID".

    Le problème avec ce type de structure c’est qu'elle ne donne aucune information intéressante sur le contenu de votre blog (visuellement et pour un bon référencement).

    WordPress propose quelques structures préétablies vous permettant de la modifier :

    ➔ Date et titre;

    ➔ Mois et titre (la plus utilisée);

    ➔ Numérique.

    ➔ Nom de l’article

    Mais vous pouvez également définir vous même votre structure sur la ligne Structure personnalisée.

    Imaginons que vous souhaitiez voir apparaître deux informations dans votre permalien :

    la catégorie et le titre de l’article. Vous allez donc utiliser ces deux marqueurs,

    %category% et %postname%, pour obtenir la structure suivante : http://www.exemple.fr/%category%/%postname%/

    L’URL prendra alors cette forme (exemple avec comme catégorie "webdesign") : http://www.exemple.fr/webdesign/titredemonarticle

    WordPress vous permet de construire votre propre structure en utilisant l’un des marqueurs suivants :

  • %year% : correspond à l’année de publication de l’article sur quatre chiffres (par exemple 2014).

  • %monthnum% : mois de l’année, sur deux chiffres (de 01 à 12).

  • %day% : jour dans le mois, avec affichage de la date sur deux chiffres (de 01 à 31).

  • %hour% : heure de la journée, sur deux chiffres (de 00 à 24).

  • %minute% : minute dans l’heure, affichée sur deux chiffres (de 00 à 59). •

    %second% : seconde dans la minute, affichée sur deux chiffres (de 00 à 59).

  • %postname% : nous venons de le voir cidessus, il affichera les différents mots composant le titre de l’article, séparés par des tirets.

  • %post_id% : affiche l’identifiant de l’article.

  • %category% : affiche le nom de la catégorie de l’article (s’il y en a plusieurs, WordPress affiche la première par ordre alphabétique).

  • %author% : affiche l’auteur de l’article.

Préfixe des catégories et des tags

WordPress vous permet ici d’ajouter un préfixe pour les adresses web concernant vos catégories et vos tags.

L’utilité principale est d’ajouter un motclef à votre URL. Cela reste cependant optionnel et peu utilisé.
Anatomie du tableau de bord‌

L'onglet outils

✔ Convertisseur de catégories et de tags

WordPress a créé une extension qui vous permet de convertir vos catégories en tags ou l’inverse.

En cliquant sur le lien, vous allez être amené sur la page Import du même onglet Outils.

Là, vous cliquerez encore sur le lien du convertisseur, parmi les autres outils d’importation,

cet outil s’activera alors pour pouvoir transformer vos catégories en étiquettes et inversement. Cela peut être utile.

✔ Importer

Le menu Importation va vous permettre d’importer une base de données en provenance d’un autre blog WordPress ou en provenance d’autres plates-formes de blogging.

Vous pourrez aussi récupérer de nombreuses tables utilisées par différentes extensions de WordPress.

✔ Exporter
Anatomie du tableau de bord‌

WordPress vous permet d’exporter vos articles en XML, sous un format WordPress eXtended RSS ou WXR. Vous pouvez également filtrer ce que vous voulez exporter.

Ainsi, vous pouvez choisir la date de début à prendre en compte et/ou la date de fin.

Vous pouvez faire un tri par auteur, catégories, types de contenu ou encore par statuts d’articles.

André Debaisieux

Consultant formateur Web

06.30.00.91.44

andre.debaisieux@gmail.com

facebook googleplus linkedin.fw youtube

 

labe qualité region occitanie  datadock  certification cqp