FORMATEUR DIGITAL WEB INDÉPENDANT

Le cas d’un site Internet édité par une personne morale

La page « mentions légales »du site doit contenir au moins :
La raison sociale
Le siège social
Un numéro de téléphone
Le nom du directeur de la publication et/ou du responsable de la rédaction
Et s’il y a lieu, le capital social et le numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS).
Le cas d’un site Internet édité par une personne physique

La page « mentions légales » du site doit contenir au moins :
Nom
Prénoms
Adresse du domicile
Numéro de téléphone
Le cas échéant, il faut ajouter le numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers. «Il est néanmoins possible de garder son anonymat, dès lors que les coordonnées exactes de l’éditeur ont été transmises de façon correcte à l’hébergeur. C’est alors l’hébergeur qui sera tenu de communiquer les information sur l’éditeur, mais uniquement dans le cadre d’une procédure judiciaire.»

Le cas d’une boutique de vente en ligne

Les conditions générales de vente sont définies à l'article L. 441-6 du code de commerce.
Elles comprennent obligatoirement :
les conditions de vente proprement dites (conditions relatives au transfert de propriété, à la logistique...),
le barème des prix unitaires,
les réductions de prix,
les conditions de règlement.
Cinq clauses indispensables
1. Clause portant sur la validité des commandes. Elle stipule qu'une commande n'est réputée acceptée par l'entreprise que lorsque celle-ci en a accusé réception. "L'objectif est d'empêcher un client de se prévaloir d'une commande sous-tarifée, qu'il aurait négociée auprès d'un commercial complice ou débutant", précise Bruno Blanchet.
2. Clause relative aux litiges. Elle oblige le client à déclarer tout litige sous une certaine forme et dans un certain délai après la livraison d'un produit ou la délivrance d'un service.
3. Clause de réserve de propriété. Incontournable pour toute entreprise qui vend des biens, cette disposition stipule que le fournisseur garde la complète propriété des biens vendus jusqu'au paiement intégral de leur prix.
4. Clause pénale. Elle permet à l'entreprise, au cas où elle devrait faire appel à un tiers pour récupérer une créance, d'imputer des frais de recouvrement au mauvais payeur. "En B to B, pour être dissuasive, la clause pénale peut prévoir des frais de l'ordre de 15 % du montant TTC de la créance, avec un minimum forfaitaire de 300 euros par créance", préconise l'expert.
5. Clause attributive de juridiction. En l'absence de mention dans les CGV, tout procès avec un client se déroulera au tribunal du siège du client, ce qui défavorisera le fournisseur. La clause attributive de juridiction permet au fournisseur de donner la compétence à un tribunal plus à son avantage (celui de son siège social, par exemple).
Les conditions d’hébergement
Aussi bien pour les personnes morales que pour les personnes physiques, il faut également renseigner les informations relatives à l’hébergement du site, à savoir :
Nom de l’hébergeur
Raison sociale
Adresse
Numéro de téléphone

Vous allez voir comment déclarer votre site dans Google console

Creez votre compte Goggle, un gmail est parfait. 

Allez à l'adresse : https://www.google.com/webmasters/tools/

Cliquez sur le lien "Ajouter une propriété" dans le champ de saisie, ajoutez l'adresse de votre site, par exemple : http://www.flash-comet.com/ une fois l'opération éffectuée, Google vous invite à valider votre site pour conrôler que vous êtes bien le propriétaire du domaine.

Il existe plusieurs méthodes:

  • Vous pouvez télécharger le fichier de validation et le déposer via ftp à la racine de votre site
  • Vous pouvez copier le code de validation et l'inserer dans le code de votre template
  • Vous pouvez aussi aller dans la partie administrateur du gestionnaire de votre nom de domaine et déclarer une zone.txt

Pour optimiser la qualité de votre site nous allons réaliser une page erreur 404 personalisée.

  • Creer votre article que nomez erreur 404 par exemple ( notez son numéro d'ID)
  • Editez le fichier "error.php" de votre template
  • Ajouter le code suivant:
defined( '_JEXEC' ) or die( 'Restricted access' );
jimport('joomla.application.component.controller');
$controller = new JController();
$controller->setRedirect('index.php?option=com_content&view=article&id=100');
$controller->redirect();

Cliquez ici pour télécharger un modele de fichier "error.php"

Modifiez votre numéri d'ID

Cela donne :

 

Les menus

Les menus dans Joomla, accueillent des liens qui vous permettent d'accéder à des pages, blog ou extensions.

Les extensions

Les extensions sont des programmes que l'on peut rajouter à votre site, certains sont présents par défaut dans votre site.

Une extension peut regrouper des composants, des modules, des plugins voir un template.

Comme exemple d'extensions on peut citer : une galerie photo, un formulaire de contact, une boutique en ligne.

Les composants

Bannières - permet de gérer l'affichage de bannières (publicitaires ou non) sur le site.

Fiches de contact - permet de créer des formulaires de contact à partir desquels les visiteurs pourront entrer en contact avec vous.

Fils d'actualité - permet de publier sur votre site des informations venant d'autres sites. Liens web - permet de publier des listes de liens web (avec description) vers vos sites partenaires ou amis.

Messagerie privée - permet aux administrateurs du site de pouvoir communiquer entre eux.

Mise à jour de Joomla! - permet de gérer les mises à jour du CMS.

Recherche - permet aux utilisateurs du site de faire des recherches à travers le contenu de celui-ci.

Recherche avancée - est un nouveau composant de recherche destiné à remplacer le composant de recherche.

Redirection - référence les liens morts de votre site web et permet de les corriger en dirigeant vers de nouvelles adresses.

Tags - permet d'afficher des contenus en provenance de différentes extensions.

Message Post Installation – permet de consulter les messages importants obtenus après les installations (d'extensions tierces) ou les mises à jour .

Les modules

Les modules sont des extensions utilisées pour le rendu des pages. Ces modules peuvent également être comparés à des “boites” disposées autour d'un composant. Les menus, la fonctionnalité de recherche ou la connexion au site sont par exemple affichés par des modules. Il est possible d'afficher de nombreuses choses avec un module. Il est également possible de publier son propre code HTML grâce au module Contenu personnalisé.

Les modules se placent sur les différentes positions du template, peuvent être affichés sur certaines pages et pas d'autres (grâce notamment à l'assignement de menu ou aux langues) et peuvent être affichés à certains utilisateurs mais pas à d'autres (grâce au niveaux d'accès).

 Le template

Un template est un gabarit graphique indépendant du contenu de votre site.

Gestion des templates : C'est ici que vous pourrez travailler sur vos templates, les modifier, les assigner à certains éléments de menu, les dupliquer... Plus d'information dans le chapitre sur les Templates. -

Les catégories

Une catégorie est un classeur dans lequel vous allez regrouper des articles. Cela permet entre autre de réaliser un blog, mais surtout de pouvoir gérer finement l'arborescence de votre site.

Les articles

Les articles sont des pages représentant votre site. Ces pages peuvent contenir du texte, des images, des vidéos, des modules etc..

 

L'article est le coeur de Jomla, il est  composé d'un éditeur de texte. Dans un article vous pouvez inserer: du texte, des image, des vidéos, une carte Google... 

Création d’un Nouvel article.

1 - Donnez un titre à votre article.
2 - Classez votre article dans une catégorie.
3 - A l’aide de l’éditeur de texte, créez le contenu de votre article comme vous le feriez avec n’importe quel éditeur. Vous pouvez bien évidemment mettre en page cet article.
4 - Avec ces 4 boutons, vous pouvez :
- Faire un lien vers un autre article. Pour cela sélectionnez le texte à mettre en lien, cliquez sur le bouton Article puis sélectionnez l’article cible.
- Insérer une image. Pour cela, placez votre curseur à l’endroit où vous souhaitez insérer l’image, cliquez sur le bouton Image, sélectionnez votre
image dans le gestionnaire de médias puis validez.
- Faire un saut de page (très utile pour les longs articles). Pour cela, placez votre curseur où vous souhaitez couper la page, puis cliquez sur le
bouton Saut de page. Vous pourrez ensuite entrer un nom pour cette page.
- Insérer un lien lire la suite (utile si vous souhaitez publier vos articles sous forme de blog). Pour cela, placez votre curseur à l’endroit où vous
souhaitez couper la page, puis cliquez sur le bouton Lire la suite....
5 - Vous pouvez donner un ou des Tags à votre article, régler son statut, son niveau d’accès (plus de précisions dans le chapitre Gestion des utilisateurs), sa langue (plus de précisions dans le chapitre site multilingue) et vous pouvez également régler cet article En vedette.
6 - Dans les paramètres de publication, vous pourrez régler l’auteur de votre article, ses dates de création et de début et fin de publication, sa description, ses mot-clés, etc.
7 - Dans Images et liens, vous pouvez attribuer une plusieurs images & et un ou plusieurs liens qui seront affichés en Frontend du site selon le type d’affichage et selon les paramétrages que vous aurez choisis.
8 - Dans les paramètres de l’article, vous pourrez régler de nombreuses choses comme l’affichage du titre, de l’auteur, des différentes dates, des
icônes Imprimer, e-mail, de l’affichage du vote sur les articles...
9 - Réglez les paramètres de création/modification des différents éléments qui composent l’article.
10 - Réglez ces droits (plus de précisions dans le chapitre Gestion des utilisateurs).
11 - Vous pouvez donner un alias à votre article (qui sera utilisé dans les urls).

Une fois que vous avez terminé, vous pouvez cliquer sur le bouton
Enregistrer & Fermer.

Articles en vedette
Lorsque vous êtes dans le gestionnaire d’articles ou de catégories, vous avez un lien Articles en vedette. De même, lorsque vous éditez un article, vous pouvez choisir de le publier en Vedette.
Le statut En vedette sert à l’élément de menu de type Blog des articles en vedette. Cela vous permet d’afficher un blog reprenant des articles provenant de plusieurs catégories du site : Les articles mis en Vedette. En cliquant sur le lien de menu Article en vedette, vous afficherez la liste de tous ces articles en vedette. Vous pourrez modifier l’ordre de publication de ces articles (à condition que l’élément de menu soit bien paramétré).

Versioning de contenu 
- Stocker et restaurer les anciennes versions de contenu
Depuis la version 3.2 de joomla!, il est possible de stocker les différentes versions de vos contenus.
En deux mots, chaque fois qu’un utilisateur (vous ou un autre utilisateur ayant les droits pour modifier les articles) va modifier un article, Joomla! va sauvegarder le contenu tel qu’il était avant la modification.
Vous pourrez donc consulter ces différentes versions, et si besoin les restaurer.

Le Gestionnaire de médias de Joomla! vous permet de classer tous les médias que vous souhaitez intégrer sur votre site, et de les insérer dans les contenus.
Pour accéder au Gestionnaire de médias, rendez-vous dans Contenu > Gestion des médias

Gestion des medias dans joomla

Gestionnaire de médias
1 - Transférez de nouveaux médias depuis votre environnement local. Vous pouvez transférer plusieurs médias en une seule fois.

2 - Comme nous l’avons vu pour les catégories, il est conseillé de créer une arborescence avec vos médias. Si vous placez tous ces médias dans un seul dossier, il sera très compliqué de vous y retrouver quand ces médias deviendront nombreux. Grâce à ce bouton, vous pouvez donc créer de nouveaux dossiers et sous-dossiers.

3 - Vous pouvez supprimer plusieurs médias ou plusieurs dossiers en même temps. Vous devez cocher ces médias ou dossiers, puis cliquer sur ce
bouton Supprimer. Vous ne pouvez pas supprimer un dossier comportant des médias, il vous faudra supprimer les médias qu’il contient avant.
4 - Vous pourrez régler de nombreux paramètres comme les extensions autorisées, la taille maximale, le chemin où sont classés ces médias (par défaut dans le répertoire /images)... ainsi que les droits de ce Gestionnaire de médias.
5 - Retrouvez l’arborescence de vos dossiers et médias.
6 - Vous pouvez afficher le Gestionnaire de médias par deux moyens différents : Miniatures ou Détails.
7 - Vous pouvez naviguer à travers votre arborescence.

La partie'paramètres' permet de gerer la sécurité et ainsi limiter le type de fichier à uploader dans votre site.

Les composants sont les extensions les plus importantes et les plus complexes. Ils peuvent être comparés à des mini-applications.
La majorité des composants possède deux parties distinctes, une partie site (frontend) et une partie administration (backend). A chaque fois qu’une page est chargée, un composant est appelé pour afficher le corps principal de cette page. Par exemple, Content (com_content) est le composant qui gère l’affichage du contenu ; les utilisateurs peuvent voir ce contenu sur le frontend de votre site, et les administrateurs peuvent l’éditer dans l’administration. Les composants sont la partie majeure de votre page car un composant est dirigé par un élément de menu et tous les éléments de menu exécutent un composant

Dans la Gestion des modules vous pouvez ajouter et modifier des modules Joomla!. Les modules sont utilisés pour afficher du contenu et/ou des médias autour du contenu principal.

Faits sur les modules :

Tous les sites Joomla! doivent avoir au moins un module de menu.
Tous les autres types de module sont optionnels (par exemple : Articles en relation, Bannières, Derniers articles).
Chaque menu est accompagnié par un module de type Menu (par exemple : le menu principal).
Il peut y avoir plusieurs occurences du même type de module.
Certains modules sont liés à des composants. Par exemple : chaque module de Menu est en relation avec un composant Menu. Pour définir un menu dans Joomla! vous devez créer le menu et les liens de menu en utilisant les écrans de menu puis créer le module pour le menu en utilisant cet écran. D'autres modules, comme Contenu personnalisé et Fil de navigation, ne dépendent pas d'aucun autre contenu. Voir l'écran Gestion des modules - Ajouter/Modifier pour l'information sur les différents types de modules.
L'installation standard de Joomla! comporte 26 types de modules, des modules additionnels de tierces parties peuvent être trouvés sur le JED icon external

L'écran Gestion des templates : Styles a été introduit dans la version 1.6 de Joomla!. Il vous permet de gérer les styles de templates que vous pouvez appliquer à votre installation Joomla!. Vous pouvez spécifier le style par défaut à appliquer aux pages web pour les interfaces du site et de l'administration.

Vous pouvez aussi configurer différents styles pour les différents liens de menu sur les pages web de votre site. Les tyles vous permettent d'enregistrer différentes configurations d'un template et de les appliquer sur l'ensemble du site ou sur certaines pages.

Source: www.joomla.fr

Les catégories de Joomla permettent de regrouper des articles par thèmes, tel un classeur qui contient des intercalaires. Creez une catégorie pour présenter un blog.

Tous les articles sont organisés en catégories et sous-catégories. Les sous-catégories sont le deuxième niveau d'organisation sous les catégories. la catégorie spéciale "Non catégorisé" est une catégorie crée lors de l'installation de Joomla! et faisant partie de Joomla!.

Les utilisateurs sont toute personne qui navigue sur le site et qui peuvent se connecter pour entre autre créer du contenu.  (les auteurs par exemple) ou se connecter à l’administration pour organiser ce contenu (les administrateurs). Pour cela deux solutions:

  1. L'utilisateur se connecte via l'administrateur
  2. L'utilisateur se connecte via un lien dans le site permettant de modifier directement les articles dans le site.

Les utilisateurs sont toute personne qui navigue sur le site et qui peuvent se connecter pour entre autre créer du contenu.  (les auteurs par exemple) ou se connecter à l’administration pour organiser ce contenu (les administrateurs). Pour cela deux solutions:

  1. L'utilisateur se connecte via l'administrateur
  2. L'utilisateur se connecte via un lien dans le site permettant de modifier directement les articles dans le site.

Un site Joomla! se compose de deux parties : le Frontend et le Backend.



Le Frontend est la partie “publique” du site. C’est celle sur laquelle se rendent les visiteurs du site. Certains naviguent sur le site pour en consulter le contenu (ce sont les visiteurs) et d’autres s’y connectent pour y participer (forum, acces privé).
Ces utilisateurs peuvent participer à travers un forum par exemple, mais ils peuvent également créer du contenu via le Frontend (par exemple les auteurs, rédacteurs...).

Le Backend est “la partie privée”. C’est ici que se connectent les webmasters, rédacteurs, administrateurs pour créer et gérer le contenu du site.

les utilisateurs connéctés peuvent avoir plusieurs niveau de droits dans le site.

Pour acceder a votre site, ajouter le mot: "administrator" apres l'adresse de votre site.

Par exemple: http://www.flash-comet.com/administrator

Vous devrez alors saisir :

1- Votre identifiant

2- Votre mot de passe

Vous accédez alors à:

Joomla c'est quoi ?‌

Image 002

www.joomla.fr le site Français officiel 

Joomla! est un CMS (Content Management System en Anglais ou Système de Gestion de Contenu en Français) libre, open source et gratuit.

Joomla est un CMS dit "Logiciel libre", il est accessible à tous professionnels, association ou particulier.

Il existe depuis plus de dix ans, vous pouvez trouver des ouvrages sur Joomla à la Fnac, Amazon ou sur le web, gage de qualité et de pérennité.

Joomla est un logiciel développé en php qui s'installe directement sur votre hébergement de site Internet ou sur un serveur local de type xwamp.

Pour modifier ou ajouter des pages à votre site, il vous faut une connexion internet et les codes d'accès nécessaires pour exploiter votre site Internet.

Des que votre site est réalisé, vous avez la main sur la gestion du contenu, vous êtes donc autonome et n'êtes pas tributaire d'un préstataire de service.

Quelques CMS équivalent Wordpress, Drupal, Spip.

Vous recevez trop d’e-mails ? Vous ne recevez pas assez d’e-mails ? Vous décidez de la fréquence souhaitée des e-mails. Recevez de nos nouvelles quand vous en avez envie.

Gérer le type et la fréquence des e-mails de LinkedIn

Pour cesser de recevoir des e-mails précis de LinkedIn, cliquez sur Se désabonner en bas de cet e-mail. Vous pouvez également décider du type et de la fréquence des e-mails que vous recevez à partir de la page des préférences Fréquence des e-mails.

Pour gérer le type et la fréquence des e-mails :

  1. Cliquez sur l’icône  Vous en haut de votre page d’accueil LinkedIn.
  2. Sélectionnez Préférences et confidentialité dans le menu déroulant.
  3. Cliquez sur l’onglet Communications en haut de la page.
  4. Dans la section Préférences, cliquez sur Changer à côté de Fréquence des e-mails.
  5. Vous pouvez activer ou désactiver la réception de certains e-mails en faisant glisser le bouton à côté de chaque type d’e-mail. Vous avez également la possibilité d’ajuster la fréquence de certains types d’e-mails en cliquant sur le menu déroulant Détails.

Pour gérer le type et la fréquence des e-mails :

  1. Touchez la photo de votre profil.
  2. Touchez l’icône Préférences en haut à droite de l’écran.
  3. Touchez Communications et sélectionnez Notifications dans la liste.
  4. L’onglet E-mail est sélectionné par défaut.
  5. Vous pouvez sélectionner ou non les éléments pour lesquels vous souhaitez recevoir des notifications en touchant la case à côté de chaque catégorie.
  6. Pour sélectionner des éléments individuels dans une catégorie particulière, touchez cette catégorie.
  7. Faites glisser pour activer ou désactiver à côté de chaque option pour laquelle vous souhaitez recevoir un e-mail.
  8. Vous pouvez aussi sélectionner la fréquence des e-mails que vous recevrez : Recommandé, Hebdomadaire ou Notifications individuelles.
    • Vos modifications seront automatiquement enregistrées.

Pour gérer le type et la fréquence des e-mails :

  1. Touchez la photo de votre profil.
  2. Touchez l’icône  Préférences en haut à droite de l’écran.
  3. Touchez l’icône Communications et sélectionnez Notifications dans la liste.
  4. L’onglet E-mail est sélectionné par défaut.
  5. Vous pouvez sélectionner ou non les éléments pour lesquels vous souhaitez recevoir des notifications en touchant la case à côté de chaque catégorie.
  6. Pour sélectionner des éléments individuels dans une catégorie particulière, touchez cette catégorie.
  7. Faites glisser pour activer ou désactiver à côté de chaque option pour laquelle vous souhaitez recevoir un e-mail.
  8. Vous pouvez aussi sélectionner la fréquence des e-mails que vous recevrez : Recommandé, Résumés hebdomadaire par e-mail ou E-mails individuels.
    • Vos modifications seront automatiquement enregistrées.

À propos de Google My Business

Google My Business est un outil gratuit et simple d'utilisation, qui permet aux entreprises et aux organisations de gérer leur présence en ligne sur Google, notamment dans la recherche Google et sur Maps. En faisant valider et en modifiant les informations relatives à votre établissement, vous pouvez à la fois aider les internautes à vous trouver sur Google, mais aussi leur parler de votre activité.

  • Gérez la façon dont les informations relatives à votre établissement s'affichent sur Google, notamment dans la recherche Google et sur Maps, grâce à l'outil gratuit Google My Business.
  • Interagissez avec vos clients, qu'ils soient anciens ou nouveaux, et parlez-leur de votre activité

Avantages de Google My Business

Gérer vos informations

06-Make your listing awesome

Gérez les informations présentées aux utilisateurs de Google lorsqu'ils recherchent votre établissement ou les produits et services que vous proposez. Les établissements qui font valider leurs informations sur Google My Business sont deux fois plus susceptibles d'être considérés comme fiables par les consommateurs. Lorsque les internautes trouvent votre établissement sur Google Maps et dans la recherche Google, assurez-vous qu'ils ont accès à toutes les informations utiles (horaires d'ouverture, site Web, adresse postale, etc.).

Interagir avec les clients

13-Respond to reviews

Consultez les avis laissés par vos clients au sujet de votre établissement et répondez-y. Publiez des photos illustrant les produits ou services que vous proposez. Les établissements qui ajoutent des photos à leurs fiches enregistrent 42 % de demandes d'itinéraires en plus sur Google Maps et 35 % de clics en plus vers leur site Web que les autres.

Analyser et développer votre présence en ligne

02-Control Your Business Info

Obtenez des informations détaillées sur la méthode de recherche utilisée par les internautes pour trouver votre établissement et sur l'origine de vos visiteurs. L'outil vous fournit toute une série de statistiques utiles. Vous pouvez ainsi connaître le nombre de personnes vous ayant appelé directement à partir du numéro de téléphone affiché dans les résultats de recherche à proximité, dans la recherche Google et sur Maps. Vous avez également la possibilité de créer facilement des campagnes AdWords Express pour vous faire connaître et effectuer le suivi de leurs performances.

L'utilisation de l'outil est simple et gratuite.

Application mobile

11-GMB app

Vous pouvez également télécharger l'application mobile Google My Business pour accéder à votre compte et mettre à jour les informations sur votre établissement, où que vous soyez.

La possibilité d’avoir des avis certifiés accentue votre référencement
Google business est la fiche locale de votre entreprise gérée par Google, cette fiche est gratuite elle permet une jolie visibilité si les internautes tapent le nom de votre société.

Image 086 

Pour créer votre fiche d’entreprise, allez sur « Google business », connectez vous ou créez votre fiche d’entreprise.

S'inscrire et vérifier les informations relatives à votre établissement

S'inscrire à Google My Business

Procédez comme suit pour vous inscrire :

  1. Accédez à google.com/business, puis cliquez sur Commencer dans l'angle supérieur droit de la page.
  2. Connectez-vous à votre compte Google ou créez-en un si vous n'utilisez pas déjà les services Google.
  3. Saisissez le nom de votre établissement et cliquez sur Suivant.
    1. Remarque : Vous pouvez également sélectionner l'une des suggestions qui s'affichent lors de la saisie.
  4. Saisissez l'adresse de l'établissement et cliquez sur Suivant. Vous serez peut-être invité à positionner un repère à l'emplacement de votre établissement sur une carte.
    1. Si vous gérez un établissement desservant des zones spécifiques, suivez ces étapes supplémentaires :
      1. Cochez la case Je fournis des biens et des services à mes clients. Cochez éventuellement la case Masquer mon adresse (ce n'est pas un magasin) N'afficher que la région.
      2. Cliquez sur Suivant.
      3. Sélectionnez une option de zone desservie et cliquez sur Suivant.
  5. Recherchez et sélectionnez une catégorie d'activité, puis cliquez sur Suivant.
  6. Saisissez le numéro de téléphone ou l'URL du site Web de votre établissement.
  7. Pour terminer l'inscription, validez votre association à cet établissement en cliquant sur Continuer.
  8. Sélectionnez une option de validation. 
    1. Pour effectuer la validation à un autre moment, sélectionnez Essayer une autre méthode et cliquez sur Plus tard. Si vous n'êtes pas autorisé à gérer l'établissement, recherchez la personne détenant cette autorisation dans votre organisation, puis continuez le processus d'inscription.

Remarque : Si une page vous indique "Cette fiche a déjà été revendiquée", cliquez sur Revendiquer la propriété et suivez les instructions afin d'indiquer que vous êtes le propriétaire de l'établissement. En savoir plus sur la demande de propriété

Vérifier les informations relatives à votre établissement

Quelles que soient les informations affichées, vous devez vérifier que les informations relatives à votre établissement sont correctes. Il est crucial qu'à l'issue de cette vérification, toutes les informations puissent être présentées directement aux clients dans les produits Google.

Pour modifier les informations incorrectes, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Plus tard.
  2. Si vous gérez plus d'un établissement, ouvrez le menu Menu et cliquez sur Gérer les établissements. Ensuite, sélectionnez l'établissement que vous souhaitez modifier.
  3. Dans le menu situé à gauche de l'écran, cliquez sur Infos.
  4. Cliquez sur Modifier Modifier à côté de chacune des sections que vous souhaitez corriger et saisissez les informations requises.

Maintenant que vous avez créé ou revendiqué votre fiche, vous devez faire valider votre établissement. Une fois la validation effectuée, les informations relatives à votre établissement pourront s'afficher dans les produits Google.

Image 087

Vous devrez saisir :

• Une adresse valide

• Des coordonnées (mail et téléphone)

• Ajoutez des images

• Remplissez le maximum de champs

 

Vous devrez ensuite valider votre fiche par téléphone ou mail (cela dépend du type d’entreprise que vous avez déclarée) sinon par courrier.

Par courrier vous recevrez dans votre boite aux lettres un code que vous devrez saisir dans votre espace Google business.

 

Valider votre établissement

Commencer la validation

La validation contribue à garantir l'exactitude des informations relatives à votre établissement sur Google. Les établissements validés sont deux fois plus susceptibles d'être considérés comme fiables par les utilisateurs1.

La validation empêche également d'autres personnes de se prétendre les représentants de votre entreprise. Tant que vous n'aurez pas terminé le processus de validation, vous ne pourrez pas modifier les informations sur votre établissement qui s'affichent dans les produits Google.

Pour la plupart des entreprises, la validation consiste à solliciter un courrier de validation de la part de Google, à le recevoir et à le lire.

04-Get verified

Si vous êtes directement passé à la validation une fois votre inscription effectuée, le message Courrier postal s'affiche dans l'angle supérieur gauche de la page, par-dessus la carte sur laquelle figure le repère correspondant à votre établissement.

  1. Si les informations relatives à votre établissement sont correctes, cliquez sur Courrier postal. Veillez à ne pas cliquer sur Faire valider plus tard en dessous.
  2. Saisissez le nom de la personne à laquelle le courrier de validation doit être adressé. (Ce champ est facultatif. Vous pouvez ne pas le renseigner.) Nous enverrons le courrier à l'adresse de l'établissement fournie.
  3. Cliquez sur Envoyer un courrier.

Vous avez peut-être effectué l'inscription de votre établissement sur Google My Business, sans passer ensuite au processus de validation. Dans ce cas :

  1. Connectez-vous sur la page google.com/business. Votre tableau de bord Google My Business s'affiche.
  2. Recherchez la bannière rouge en haut de la page, puis cliquez sur le bouton Valider à droite.
  3. Le message Courrier postal s'affiche dans l'angle supérieur gauche de la page, par-dessus la carte qui contient le repère correspondant à votre établissement. Vérifiez que les informations sur votre établissement sont correctes, puis cliquez sur Courrier postal. Veillez à ne pas cliquer sur Faire valider plus tard en dessous.
  4. Saisissez le nom de la personne à laquelle le courrier de validation doit être adressé. (Ce champ est facultatif. Vous pouvez ne pas le renseigner.) Nous enverrons le courrier à l'adresse de l'établissement fournie.
  5. Cliquez sur Envoyer un courrier.

Attendre la réception du courrier

Quelques semaines plus tard (selon votre situation géographique), vous recevrez à l'adresse de votre établissement un courrier de validation provenant de Google. Celui-ci contiendra un code de validation unique que vous devrez saisir dans Google My Business pour confirmer que votre établissement se trouve bien à l'adresse indiquée.

En attendant de recevoir ce courrier, vous pouvez commencer à poser les bases de votre réussite en ligne :

  • Visitez votre site Web comme si vous étiez un client qui l'a trouvé sur Google. Profitez-en pour retoucher votre site ou mettre à jour ce qui doit l'être.
  • Prenez des photos de votre établissement, des produits et des services qu'il propose, afin d'agrémenter au mieux votre fiche Google My Business. Vous pouvez même montrer l'intérieur de votre établissement grâce à Business View.

Finaliser la validation

Une fois que vous avez reçu la carte postale de validation, revenez sur la page google.com/business. Connectez-vous et cliquez sur Faire valider dans le menu (ou sur le bouton Valider). Ensuite, suivez les instructions pour saisir le code de validation reçu dans le courrier.

Félicitations ! Vous avez validé votre établissement et pouvez désormais modifier les informations qui s'y rapportent, répondre aux avis et ajouter des photos.

Quelques semaines peuvent s'écouler avant que les informations sur votre établissement ne s'affichent sur Google. Une fois que celles-ci sont en ligne, examinez votre fiche. Recherchez simplement le nom de votre établissement et la ville dans la recherche Google ou sur Google Maps, puis regardez les résultats obtenus.

Si ce qui s'affiche ne vous convient pas, nous vous conseillons de lire le guide suivant de cette série pour savoir comment vous pouvez améliorer votre fiche. Sachez que les résultats de recherche varient pour diverses raisons et que ce que vous voyez peut être différent de ce que voit un autre utilisateur. En savoir plus sur le classement des résultats locaux sur Google

Vous voulez aller plus loin ? Consultez le guide suivant de notre série pour découvrir comment vous pouvez améliorer les informations en ligne de votre établissement.

 

Conseil : vous pouvez maintenant saisir des événements dans Google business. Une fois créé liez le à une des pages de votre site.

Pour info: vous pouvez créer aussi un site dans Google business

Image 088

 

Voir comment votre établissement s'affiche sur Google

Les informations qui sont affichées sur Google proviennent de différentes sources. Elles sont destinées à fournir aux clients les données les plus complètes et les plus récentes possible sur un établissement. En savoir plus sur la façon dont Google utilise les informations relatives aux établissements

Validez les informations sur votre établissement pour qu'elles puissent être publiées sur Google Maps. Pour consulter la version en ligne de ces informations, procédez comme suit :

  1. Connectez-vous à Google My Business.
  2. Si vous avez deux fiches ou plus, passez à la vue Fiche  et cliquez sur Gérer l'établissement pour l'établissement concerné.

  3. Cliquez sur Infos dans le menu.
  4. Sous "Votre établissement est visible sur Google", vous verrez des liens vous permettant d'afficher votre fiche dans la recherche Google, Google Maps ou Google+. Cliquez sur l'un de ces liens pour découvrir comment votre établissement s'affiche sur le service correspondant.
  5. Améliorer votre classement local sur Google

    Les résultats locaux s'affichent lorsqu'un utilisateur recherche un établissement ou un lieu à proximité de l'endroit où il se trouve. Ils sont visibles à différents endroits de Maps et de la recherche Google. Par exemple, vous obtiendrez probablement des résultats locaux si vous saisissez la recherche "restaurant italien" sur votre appareil mobile. Google s'efforcera de vous présenter les types de restaurants situés à proximité qui vous intéressent. Dans l'image ci-dessous, Google utilise les résultats locaux pour proposer différentes options.

    Vous pouvez améliorer le classement local de votre établissement grâce à Google My Business.

    Vous ne trouvez pas votre établissement ? Fournissez des informations plus pertinentes.

    Vous constatez que votre établissement ne s'affiche pas lorsque vous effectuez des recherches sur vos produits ou services dans votre zone géographique ? Pour optimiser la fréquence à laquelle il est présenté à vos clients potentiels dans les résultats de recherche à proximité, suivez la procédure ci-dessous dans Google My Business. Si vous fournissez et mettez à jour des informations relatives à votre établissement dans Google My Business, vous pouvez améliorer votre classement local sur Google, ainsi que votre présence sur Maps et les pages de recherche.


    Les résultats locaux favorisent les résultats les plus pertinents pour chaque recherche. Plus les établissements comportent des informations complètes et précises, plus ils ont de chance de s'afficher pour certaines requêtes. Assurez-vous d'avoir saisi toutes les informations sur votre établissement dans Google My Business pour que vos clients potentiels disposent de tous les renseignements possibles sur vos produits ou services, votre position géographique et vos horaires d'ouverture. Par exemple, indiquez votre adresse postale, votre numéro de téléphone et la catégorie de votre activité. De plus, veillez à actualiser ces informations lorsque la situation de l'établissement évolue. Découvrez comment modifier les informations relatives à votre établissement.

    Valider vos établissements

    Validez vos établissements pour avoir toutes les chances de les présenter aux utilisateurs des produits Google comme Maps et les pages de recherche

    Indiquer des horaires précis

    Nous vous recommandons de saisir et de mettre à jour vos informations à ce sujet, y compris les horaires d'ouverture exceptionnels pour les congés ou les jours fériés. Vos clients potentiels peuvent ainsi connaître vos disponibilités et se rendre en toute confiance dans votre établissement sans craindre qu'il ne soit fermé. Découvrez comment modifier les horaires.

    Gérer les avis et y répondre

    Échangez avec les utilisateurs en répondant aux commentaires qu'ils publient concernant votre établissement. Le fait de répondre aux avis montre que vous valorisez vos clients et les commentaires qu'ils font sur votre établissement. Les avis positifs et de qualité laissés par les utilisateurs contribuent également à l'amélioration de la visibilité et augmentent la probabilité que des clients potentiels se rendent dans votre établissement. Encouragez les clients à laisser des commentaires en créant un lien sur lequel ils peuvent cliquer pour rédiger des avis. 

    Ajouter des photos

    Insérez des photos dans votre fiche pour présenter vos produits ou services, et pour raconter l'histoire de votre établissement. Des photos représentatives et attrayantes peuvent convaincre un client potentiel que vous êtes en mesure de lui fournir ce qu'il recherche.

    Méthode utilisée par Google pour déterminer le classement local

    Les résultats locaux s'appuient principalement sur des critères de pertinence, de distance et d'importance. Nous associons ces différents paramètres pour essayer de vous proposer les meilleurs résultats de recherche possible. Les algorithmes Google peuvent, par exemple, décider qu'un établissement qui n'est pourtant pas le plus proche peut mieux vous convenir qu'un autre situé juste à côté de là où vous vous trouvez. Il obtiendra alors une meilleure position dans les résultats locaux.

    Pertinence

    La pertinence définit dans quelle mesure une fiche d'établissement correspond à la requête saisie par l'utilisateur. Des informations complètes et détaillées nous aident à mieux comprendre votre établissement et à afficher votre fiche lors des recherches pertinentes.

    Distance

    Comme son nom l'indique, la distance correspond à l'éloignement entre les établissements figurant dans les résultats et le lieu indiqué dans la recherche. Si l'utilisateur ne précise pas de lieu dans sa recherche, nous calculons la distance en nous appuyant sur les informations dont nous disposons concernant sa position.

    Importance

    L'importance correspond au niveau de popularité d'un établissement. Certains lieux ont plus d'importance dans le monde réel que sur Internet, et les résultats de recherche tiennent compte de ce paramètre pour déterminer le classement local. Ainsi, des musées célèbres, des hôtels prestigieux ou des enseignes particulièrement connues sont susceptibles de bénéficier d'un niveau d'importance élevé dans les résultats d'une recherche à proximité.

    L'importance dépend également des informations disponibles sur l'ensemble du Web au sujet d'un établissement (liens, articles, annuaires, etc.). Le nombre d'avis Google et les notes correspondantes sont pris en compte dans le classement des recherches à proximité. Plus un établissement enregistre d'avis positifs, plus il a de chance de figurer en bonne place dans le classement local. Votre position dans les résultats Web est également prise en compte. Par conséquent, nous vous recommandons de suivre les bonnes pratiques en matière de SEO pour votre référencement local.

    Il n'est pas possible d'effectuer de demande ni de payer pour obtenir un meilleur classement local sur Google. Nous mettons tout en œuvre pour que les détails de l'algorithme de recherche restent confidentiels, afin que le système de classement soit aussi juste que possible pour tous.

    Modifier des images Street View incorrectes pour votre établissement

    Google Maps permet aux utilisateurs de voir votre établissement sur Street View s'il est disponible. Parfois, ces images ne sont pas pertinentes. Vous pouvez modifier le repère sur la carte correspondant à votre établissement afin de l'associer à différentes images Street View ou ajouter vos propres images Street View en utilisant l'application du même nom.

    Modifier des images Street View incorrectes

    Pour modifier des images Street View incorrectes pour votre établissement, procédez comme suit :

    1. Connectez-vous à Google My Business.
    2. Pour un seul établissement :
      • À partir de la vue sous forme de fiche, choisissez l'établissement que vous souhaitez gérer et cliquez sur Gérer l'établissement. Si vos établissements s'affichent sous forme de liste, cliquez sur l'icône Mosaïque  située au-dessus de la liste, sur la droite. 
      • Cliquez sur Infos dans le menu.
    3. Pour plusieurs établissements :
      • À partir de la vue sous forme de liste, sélectionnez les établissements que vous souhaitez gérer. Si vos établissements s'affichent sous forme de mosaïque, cliquez sur l'icône Liste  située au-dessus de vos établissements, sur la droite. 
      • Cliquez sur l'icône en forme de crayon  dans l'angle supérieur droit de la page. 
    4. Cliquez sur le champ  Adresse, puis vérifiez que votre adresse est correcte dans la fenêtre qui s'affiche.
    5. Une carte avec un repère rouge représentant le point central de l'emplacement de votre établissement s'affiche sur le côté droit de la fenêtre. Faites glisser le repère sur l'emplacement de votre établissement et utilisez les boutons + et -en bas à droite de l'écran pour effectuer un zoom avant ou arrière.
    6. Une fois que vous êtes sûr d'avoir placé le repère précisément au milieu de votre établissement, cliquez sur Appliquerdans l'angle inférieur droit de la page.

    Vous ne pouvez pas prévisualiser les nouvelles images Street View depuis Google My Business, mais vous pouvez revenir dans Google Maps et voir comment la modification a affecté les images.

    Ajouter de nouvelles images Street View

    Vous pouvez aussi ajouter vos propres images Street View à l'aide de l'application Street View, ou engager un photographe professionnel de confiance afin qu'il prenne des photos de votre établissement qui apparaîtront sur Street View et permettront aux clients de le découvrir de l'intérieur. N'oubliez pas d'ajouter vos propres photos à votre fiche d'établissement pour aider les clients à vous trouver.

    Créer un post sur Google

    Dans Google My Business, une fonctionnalité vous permet de publier des informations sur vos événements, produits et services directement dans la recherche Google et sur Maps. En créant des posts, vous pouvez présenter votre contenu aux utilisateurs au moment opportun, lorsqu'ils trouvent votre fiche d'établissement sur Google. 

    Créer un post

    Sur un ordinateur

    1. Connectez-vous à Google My Business. Si vous avez deux établissements ou plus, cliquez sur Gérer l'établissement au niveau de celui que vous souhaitez gérer.
    2. Cliquez sur Créer un post ou sur Posts dans le menu.
    3. Vous accédez alors à l'écran "Créer un post". Sélectionnez le type de post que vous souhaitez créer parmi les options proposées.
    4. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des photos, du texte, des événements et un bouton à votre post. Pour ce faire, cliquez sur chaque champ et saisissez les informations requises.
    5. Cliquez sur Aperçu pour afficher un aperçu de votre post.
    6. S'il vous convient, cliquez sur Publier en haut à droite de l'écran. Si vous souhaitez modifier votre post, cliquez sur Retour  en haut à gauche de l'écran pour continuer d'apporter des modifications à votre brouillon jusqu'à ce qu'il soit prêt à être publié.

    Sur un mobile

    1. Ouvrez l'application Google My Business.
    2. En bas à droite de l'écran, appuyez sur Créer , puis sur Posts  lorsque le bouton apparaît.
    3. Vous accédez alors à l'écran "Créer un post". Sélectionnez le type de post que vous souhaitez créer parmi les options proposées.
    4. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des photos, du texte, des événements et un bouton à votre post. Pour ce faire, appuyez sur chaque champ et saisissez les informations requises.
    5. Appuyez sur Aperçu pour afficher un aperçu de votre post.
    6. S'il vous convient, appuyez sur Publier en haut à droite de l'écran. Si vous souhaitez modifier votre post, appuyez sur Retour  en haut à gauche de l'écran pour continuer d'apporter des modifications à votre brouillon jusqu'à ce qu'il soit prêt à être publié.

     

    Sources: https://support.google.com/business/#topic=4539639

Gérer l’attribut titre du lien

Image 026

Écrivez de manière détaillée (non générique) les thèmes du lien que vous gérez

Cet attribut une fois saisi apparaîtra dans la balise «titre» de votre code source.

Attention : un titre différent par lien.

Affichage du titre du lien dans l’onglet de votre navigateur

Image 027

Pour le référencement naturel, cette balise est primordiale, elle est systématiquement indexée par les moteurs de recherche et présentée dans leurs résultats (toutefois il peut arriver que les moteurs donnent un titre différent si ils considèrent qu’il ne correspond pas au contenu de votre page ou si vous avez trop sur-optimisé cette balise), si elle n’est pas renseignée, elle reprend la balise «Title»

Gérer l’attribut : «Rel» du lien

Dans le cas de type de lien vers une URL, il existe un paramètre que je vous invite à gérer.

C’est une description facultative personnalisée pour l'attribut «title» du lien hypertexte du menu.

Image 028

Une fois réglé sur «Author» ce paramètre sera pris en compte pour les «Microdata» que nous allons voir plus loin dans ce chapitre.

Pour optimiser votre référencement, je vous invite à gérer la personnalisation du cache de votre site Joomla.
Petite explication : si le cache est activé, alors votre site se chargera plus rapidement. la vitesse de chargement d’une page est un critère important pour Google.
1- Cliquez sur System / configuration
2- Cliquez sur l'onglet "système"
Ci-dessous un exemple de paramétrage du cache de Joomla

Image 024

Cache : Activer le système de cache et déterminer son niveau.
Niveau 'Conservateur' : le plus bas système de cache
Niveau 'Progressif' (défaut) : le plus haut niveau de cache incluant celui des modules (inapproprié pour de très grands sites).
Gestion du cache : Choisissez la méthode de gestion du cache. La méthode native utilise des fichiers ; les répertoires 'cache' doivent être accessibles en écriture (CHMOD 777).
Durée du cache : La durée maximale, en minutes, de validité d'un fichier cache avant qu'il soit rafraîchi.

Bien maintenant que nous avons vu les éléments à prendre en compte pour le référencement de votre site en général, nous allons voir maintenant dans Joomla en particulier.
Le formulaire "configuration" présent dans Joomla est accessible en passant par le raccourci à gauche "configuration". Les informations que vous allez gérer dans ce formulaire vont vous permettre d'alimenter :
Pour votre page d'accueil la balise "titre" et description" traitées par Google.
Ce formulaire va permettre aussi de paramétrer la réécriture d'Url de votre site grâce aux alias que nous allons voir un peu plus loin dans cet ouvrage.

Image 021

Voici un exemple de résultat dans la "serp" pour gérer dans la partie "Configuration"

Image 022

1- Le nom du site correspond à la balise "Title"
2- La description à la balise "description »
3- La balise "meta keyword" n'est plus gérée par Google, vous n’êtes plus obligé de saisir ce champ.
4- indiquez ici si vous voulez que Google visite ou pas votre site.
Index, Follow : indexe le contenu et ses liens
No index, Follow : n'indexe pas le contenu mais ses liens
Index, No follow : indexe le contenu mais pas ses liens
No index, No follow : n'indexe ni le contenu ni ses liens
Conseil : je vous invite à mettre votre site «index follow» lorsque votre site est en ligne afin d’éviter les erreurs d’alias que Google aurait déjà indexé.

Image 023

1- Réécriture d'URL en clair (SEF) : Activer la réécriture des URL en clair en remplaçant l'URL contenant la requête de construction de la page par une URL construite d'après les alias de titre.
2- Réécriture au 'vol' des URL : Activer la réécriture en clair des URL sans l'utilisation de la chaîne 'index.php/'.
Avant toute activation, vous devez avoir renommé le fichier 'htaccess.txt' présent à la racine du site en '.htaccess'
3- Ajouter un suffixe aux URL : Ajouter à la fin de l'URL, le suffixe du type de document (html, pdf, xml, etc.).
Alias Unicode : Lors de l'utilisation du paramètre 'Translittération' (par défaut), l'alias est généré en minuscules avec des tirets remplaçant les espaces. Le paramètre 'Unicode' conserve les caractères originaux (accentués, cyrilliques, grec, idéogrammes, etc.)
4- Nom du site dans les titres : Ajouter le nom du site devant le titre des pages affichées dans la barre de titre du navigateur. Exemple : Mon Site - Nom de l'article.

Un petit mot sur les dénominations que se donnent les référenceurs professionnels :

  • – Les white hats (chapeaux blancs) sont ceux qui ne trichent pas et suivent à la lettre les recommandations de Google .

  • – Les black hats (chapeaux noirs) sont... tout le contraire ! Tout est bon, même (et surtout) ce qui est interdit par le moteur, pour mieux se positionner dans ses résultats.

La SEO, de l’anglais Search Engine Optimization, est un terme anglais qui définit des méthodes d’optimisation pour les moteurs de recherche. Si un site n’est pas connu et qu’il n’a aucun visiteur, il ne sert pas à grand chose. L’objectif de la SEO est donc de permettre à votre site de se faire connaître sur la toile.

Un blog est un très bon moyen de montrer à Google que vous avez un site de qualité ; en effet le nombre de pages et la fréquence de mise à jour est prise en compte.

En effet cela a plusieurs avantages:

- vous augmentez le nombre de pages de votre site
- cela permet d’avoir du contenu récent
- cela permet de pouvoir partager vos articles avec les réseaux sociaux
- cela permet de créer du storytelling
- cela permet de générer du flux rss
- cela permet de gérer les alias des articles de blog
-cela permet surtout d’augmenter vos possibilités de visibilité car Google va prendre en compte le titre de vos articles

Lorsque votre site est terminé, il est possible qu’il reste du contenu d’exemple, même s’il est dans la corbeille Google peut l’indexer, si vous ne voulez pas vider la corbeille alors archivez le.

Pensez à vider la corbeille des liens de menus et des articles

C’est quoi du flux rss, c’est la possibilité de partager des informations de votre blog vers un autre site ou un navigateur par exemple. Quand un site propose du flux rss il est symbolisé par l’icône :

Image 046

Vous pouvez l’installer dans votre navigateur via une extension ou directement dans votre site via votre template.

Pour déclencher le flux rss de votre site, il suffit juste de créer un blog.

Si quelqu’un s’est abonné à votre flux d’actualité alors Google considère que votre contenu est de qualité.

Un des critères importants que Google prend en compte c’est que votre site s’adapte aux smartphones (à priori c’est le cas de tous les sites récents).

Dans le doute vous pouvez vous servir de l’extension de Firefox «web developper»

 

Image 044 Image 045

Éléments tactiles de grande taille
Google prend en compte aussi la taille de vos boutons de navigation, pensez aux personnes qui ont des gros doigts quand ils naviguent sur un téléphone. Aujourd’hui on évite les menus avec des liens de sous-menus.

Allez encore une petite astuce pour optimiser votre référencement. Pour le mettre en place allez dans la gestion des modules créez ou activez le module, trouvez lui un emplacement dans votre template.

Image 043

Créer un Favicon dans son site fait évidemment plus professionnel. Toutefois ayez à l'esprit que cette opération permet de vous ajouter un point dans votre référencement auprès de Google et de Bing.
Vous n'avez pas de temps à perdre, alors nous allons aller au plus rapide. Je vous propose de télécharger un petit composant gratuit: Phocafavicon.
Pour télécharger ce composant , je vous invite de cliquer sur ce lien : http://www.phoca.cz/phocafavicon/
Une fois installé, cliquez sur composant et phoca download et cliquez sur l'icône “create Favicon”

Image 041

Insérez votre image, choisissez votre template et cliquez sur l'icône "Créer" et voila votre Favicon est en place.

Le résultat:

Image 042

Bon sinon, vous pouvez toujours changer celui d’origine (favicon.ico) par le vôtre en passant par filezilla.

Image 038

Si vous avez "Index.php" présent dans url de votre site, il est conseillé de le retirer pour optimiser votre référencement.
Voici la procédure:
Allez dans le formulaire "configuration" (le raccourci "configuration" se trouve sur votre gauche ou cliquez sur Système puis configuration)
Dans la partie "Paramètres SEO", mettez le réglage à "oui" dans le paramètre Réécriture au 'vol' des URL

Image 039

Via votre logiciel FTP (filezilla par exemple) renommez le fichier "htacces.txt" en ".htacess" , n'oubliez pas le point. Le fichier htaccess se trouve à la racine de votre site.

Image 040

Videz votre cache et ça devrait marcher.
Si ça ne marche pas, cela veut dire probablement que votre hébergement ne supporte pas l’opération.

Si votre projet est de faire votre site en plusieurs langues, l’idéal est d’avoir un site différent par langue afin de leur attribuer un nom de domaine adapté ainsi qu’une extension adaptée au pays exemple .fr, .com, .es etc.
et aussi de trouver un hébergement local à chacun.

Les microdatas permettent notamment aux moteurs de recherche d'appréhender des informations précises sur le contenu et le thème d'une page Web.
Les Microdatas dans HTML5 : après des expérimentations en matière de balisage sémantique fournies par les microformats, il est possible aujourd'hui de le mettre en place facilement grâce à “Google console”
Voici le principe:
Connectez vous au site : https://www.google.com/webmasters/markup-helper/?hl=fr
1 - Choisissez un thème par exemple "Article"
2- Sélectionnez l'onglet "HTML" et collez le html (code source) de votre page à optimiser, puis cliquez sur le bouton "Commencer le balisage"
Voir l'exemple ci-dessous

Image 036 

Là les choses sérieuses commencent :
Vous devez sélectionner les parties de votre page qui correspondent aux balises que vous devez déclarer

Image 037

Une fois réalisé, cliquez sur le bouton "Créer le html"
Copiez le code source généré et intégrez dans l'article de votre page.

Informations

André Debaisieux

Consultant formateur Web

06.30.00.91.44

andre.debaisieux@gmail.com

Communication

facebook  linkedin.fw youtube

 

 

Membres

labe qualité region occitanie  datadock  certification cqp